La saga des 6 500 / 21 000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La saga des 6 500 / 21 000

Message  stef le Jeu 8 Mar - 14:13

Vu la réussite des CC 7100 la SNCF désira une machine plus puissante et plus rapide. Ainsi naquirent la lignée des 6500 de 5900 Kw et aptes au 220 Km/h. Elles prirent en charge tous les trains rapides de l'époque : Capitole, Mistral, Lyonnais...

La machine star, en pleine période inox


Photo prise le long de la Saône, à Collonges au Nord de Lyon vers 1974, machine inox.

Les séries se déclinèrent en 3 versions livrées de 1969 à 1975.
1ere sous série : longues persiennes sur toute la longueur de la machine. La couleur initiale crée par Paul Arzens était gris métallisé, avec un bandeau rouge cercle d'un ruban orange. La présence d'un ruban rouge en bas de caisse est sujet à controverses. Le gris métallique fut remplacé par un gris clair normal à partir de 1975 (6501 - 6538).

2ème sous série
: Destinées à la ligne de la Maurienne, elles eurent les persiennes verticales peintes et une caisse vert foncé. Après la mise sous caténaire elle furent repeintes en et rouge et gris comme la première série (6539 - 6559) à partir de 1980.A la fin des années 90, il restait 2 vertes, dont la 6558, qui garda sa couleur d'origine à des fins muséographiques.

3ème sous série
: Les persiennes verticales devinrent inox. Durant la fabrication la teinte gris métal fut abandonnée, pour le gris clair mais aucune archive ne permet de dire à partir de quel numéro (6560 - 6574).  

Les 21 000/4 bi-courant pour tracter les trains à destination de la Suisse, l'entretien était délicat d'autant que les câblages changeaient selon les machines. Avec l'arrivée des TGV, elles furent spécialisées mono courant continu devenant les CC 6575 - 6578 (2 à persiennes longues 2 à persiennes courtes).

Présentation à la presse de la 21001. Noter les numéros rouges non retenus et la décoration avant modifiée par la suite.



Des essais de peinture gris béton avec bandeau orange (à l'instar des 7200) furent sans lendemain (6512 et 6568). Toutes ces machines ont pu recevoir le logo casquette, ou la livrée fret vert. Elles furent toutes retirées du service mi 2007.  
La livrée Fret fut appliqué sur les machines suivantes :CC (40)6502, 04, 05, 06, 12, 26, 28, 33, 35 à 37, 47,52, 55, 57,59 (= 15 unités). Livrée béton expérimentale des 7200 : CC 6 512 : 4/87 à 9/91 : 6568 de 10/86 à la fin


Monsieur Gérard a suivi l'évolution des peintures changeant 3 fois de motorisation.

Première motorisation : moteur sur le bogie

Le moteur était monté sur le bogie, avec un changement de vitesse vers l'attelage.



Sans le dire aux clients les premières machines furent vendues avec des induits 20 volts. Avec la perte de puissance de l'aimant dans le temps, beaucoup de machines devinrent vite des veaux, Monsieur Gérard se refusait à toute garantie. Pour permettre une bonne inscription en courbe, la caisse fut un peu plus large que l’échelle l'aurait voulu pour permettre le déplacement du moteur.

Une modernisation arriva avec un moteur central entrainant 1 ou 2 bogies. Les 2 bogies moteurs n'apportèrent pas d'amélioration et auraient été retirés du catalogue si la production avait continué.





Clichés Philippe Papion.


Chez Tab l'emballage en lui même était magique. Voici une des première livraison, avec une boite en bois faite par Monsieur Gérard. Noter l'emploi de papier gommé et non d'adhésif plastique.



Différente boites furent utilisées :



De gauche à droite :
Suremballage d'expédition
Boite en bois à glissière, époque inconnue
coffre recouvert de papier grainé, a existé en bleu (début) et orange
Coffret carton recouvert de papier floqué années 80
Boites plastique à partir de 1990 marron au début, beige jusqu'à la fin.

Découverte récente une boite dans le style de celui des 141 R, donc au tout début des 6500.






Persiennes longues :

Une des première fabrication, gris métallique comme celles sorties d'usine. Les bogies sont plutôt gris foncé.

CC 6506





Déjà on trouve la finesse de décoration qui fit le renom de la marque.

La cavalerie, il manque les versions Fret.



CC 6515









Version la plus rependue 6519 1ère série gris normal et rouge :




Essai de peinture béton 6512 :



URL=http://www.casimages.com/img.php?i=120308125314878979549698.jpg][/URL]


6522 Inox moteur 1ère génération, motorisation sur le bogie








Ce numéro remonte au tout début de la fabrication des CC 6500 par monsieur Gérard. Il a donc le moteur sur le bogie, qui fonctionne très bien si l'induit est en 12 volts. La teinte est légèrement plus claire que dans les versions ultérieures, ce qui n'est pas plus mal


6523 inox

Idem ci-dessus






La place pour un frotteur 3 rails est parfaitement visible.


commande la boite à vitesse


(40) 6526
Fret


(Mise en page le 20 septembre 2013) C'était celle qu'il manquait, Je ne suis pas sur qu'il s'en vende une par an sur eBay. Maintenant avec la Roco le modèle a pris un bon coup de vieux avec la gravure des bogies, éventuellement l'électronique. Usage réservé au tabiste invétérés.


6532











Les Maurienne

CC 6544






6545
inscriptions blanches






CC 6546
sigle nouille :





CC 6547
 inscriptions blanches






CC 6547
inscriptions jaunes



C'est le seul numéro à avoir été commercialisé dans les 2 couleurs blanc ou jaune



CC 6550
inscriptions jaunes




Ce modèle aurait été produit en quelques exemplaire, par Madame Gérard à la demande d'un client.

CC 6551 vert



Numéro proposé en 2 couleurs


CC 6551
béton






CC 6553
inscriptions jaunes






[b]CC 6553
inscriptions blanches








CC 6554
béton + chasse neige




CC 406558
. elle a toujours gardé sa couleur verte. Elle est préservée et apte au service ayant retrouvé son numéro d'origine 6558 :




CC 6544
ex verte, remise aux couleurs standardisées




CC 6559









Persiennes inox

CC 6563
La plus belle avec persiennes Inox et peinture gris métal. Officiellement pour des questions d'achat de peinture, monsieur Gérard refusa d'en fabriquer dès les années 80. Elle est fort difficile à trouver






CC 6564








CC 6565 inox












CC 6567
béton




proposée dans un coffret bois + plexi


CC 6568
béton

















CC 6569














CC 6570
grise machine préservée ; agréée




6572
béton avec blason "Résistance fer"








CC 6573




CC 6574 grise version banalisée.



Ont été commercialisés également :

6505, 6508, 6511, 6512, 6513, 6514, 6517, 6518, 6525, 6527, 6528, 6534, 6536, 6537, 6566, 6574
Les premiers numéros en persiennes horizontales étaient inox. Dès que la SNCF a commencé à utiliser le gris béton, monsieur Gérard n'a pas réapprovisionné de teinte inox (sauf pour les 21 000). De ce fait les fabrications de la 3ème série avec persiennes inox ont presque toutes été fabriquées en gris béton. Monsieur Gérard n'a pas voulu en refabriquer cette teinte même durant la peinture des 21 000.
En livrée fret, les seuls numéros authentiques sont 406526, 406553. Aucune machine 3ème série n'a été vendue avec les persienne inox.

CC 21003
















CC 21004 :




Pendant des décennies, ces machines firent l'objet de convoitises, spéculations. Les annonces faites par Jouef, L.S. Models, Roco ont fait chuter les prix.
Précaution pour un collectionneur : la mousse perd totalement ses caractéristiques élastiques dans le temps, certaines machine se trouvent comme collées à la boite. Surtout gardez bien la feuille de polyéthylène, ou mettez en une, elle fait office de lubrifiant et empêche tout accrochage des pantographes dans la mousse.


Si vous aimez la série, en savoir plus voici quelques bonnes adresses :

Lien => Wikipedia
Lien => CC 6558 APMFS
Lien => 6570 APCC Le programme des voyages est en ligne
Lien => CC 6575


La production face à H.J. et Roco

Attention : les liens ne sont actifs que si vous êtes connecté au site.
[/b]


Dernière édition par stef le Mar 14 Mar - 12:53, édité 33 fois
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vente des locomotives de monsieur A.D. de Toulouse en 2009 à Chartres

Message  stef le Jeu 24 Jan - 1:08

Sur d'autres sites, un monsieur qui se dit spécialiste des fabrications TAB a invoqué le maquillage de certaines machines de ce collectionneur, car les numéros ne correspondent pas à ceux proposés par monsieur Gérard.
L'auteur ne connaissait certainement le collectionneur en question pour tenir de tels propos. Monsieur A.D. achetait les machines TAB souvent par 10, son plus gros achat étant pour environ 100 000 F vers 1996. Il demandait des numéros hors catalogue à mademoiselle Gérard, qui moyennant un écran de sérigraphie réalisait les numéros demandés. Elle faisait plusieurs exemplaires, du numéro retenu, que monsieur A.D. se chargeait de revendre à son propre compte. Si vous trouvez des occasions au numéro hors catalogue, regardez bien la qualité du travail avant de mettre en doute l'authenticité.
Suivant la même démarche monsieur A.D. a fait réalisé une CC 72 000 aux couleurs des C.F. marocains, j'ignore si le modèle a été vendu ou gardé par la fille de monsieur A.D.

Stef
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum