Les locomotives Mallet à voie étroite (H0e et H0m)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les locomotives Mallet à voie étroite (H0e et H0m)

Message  malletslm le Lun 12 Juin - 22:17

Bonjour,

À la suite du sujet ouvert par l'administrateur du forum sur les locomotives à vapeur articulées (à voie normale, donc écartement H0) ce fil va s'efforcer Exclamation de recenser et illustrer, dans la mesure du possible, les machines articulées de tyme Mallet à voie étroite au 1/87, donc aux écartements nominaux H0e et H0m...  Smile

Dernière mise à jour : jeudi 3 août 2017
(ajout rubrique "DJH-ModelLoco" au chapitre "H0e")


1 - les locomotives Mallet à l'échelle H0e (= écartement de 9 mm), par ordre alphabétique des fabricants :


BEMO

La firme Bemo produit depuis plusieurs années dans sa gamme semi-artisanale "Metal Collection" un modèle réduit de la locomotive 020-020T (Esslingen, 1899) du type "Tssd" des anciens chemins de fer du Württemberg (voie de 75 cm). C'est un modèle de conception classique du fabricant alliant métal moulé (pour le châssis), métal blanc (pour la caisse) et laiton ou bronze (pour le détaillage).

Ce beau modèle est mentionné pour la première fois dans le bulletin Bemo "Neuheiten 1995" sous deux références : 1004 800 (kit) et 1004 854 (prête à rouler, n° 99 633, sans précision d'époque).

J'ignore à partir de quelle année les modèles réduits furent effectivement disponibles : le "recensement" ci dessous ne montre QUE les références et versions trouvées dans les catalogues en ma possession : il ne prétend donc en aucun cas être exhaustif !


1 - Les Mallet "Tssd" au catalogue 1998 : quatre versions illustrées

- avant 1914, c.f. de l'état du Wurttemberg donc état d'origine, K.W.St.E. n°41 (mais 43 sur la photo...) kit ou montée :



- entre les deux guerres mondiale, DRG n° 99 631, montée :



- après la seconde guerre mondiale, DB n° 99 633, montée :



- époque actuelle, c.f. touristique "Öchsle" (ligne Warthausen–Ochsenhausen, en Wurttemberg), DGEG n° 99 633 (= ex DB 99 633), kit ou montée :



2 - Les Mallet "Tssd" au catalogue 2007 : Une seule version illustrée

- après la seconde guerre mondiale, DB n° 99 637, montée :


À noter aussi sur le scan ci-dessus :
- le kit (K.W.St.E/DRG/DB) annoncé sous la ref. 1004 820 (au lieu de 1004 810 au catalogue 1998).
- les versions "prètes à rouler" en livrées K.W.St.E. (avant 1914) et DRG (entre deux guerres) annoncés sous d'autres numéros (et donc, d'autres références).


DJH-Model Loco

Cette firme britannique a produit divers modèles destinés au marché allemand, y compris en voie étroite, et pour le sujet qui nous intéresse une Mallet de la série BR99-452. Il s'agissait, comme pour la plupart des productions de cette marque, d'un modèle vendu en kit.

La machine réelle appartient à une série numérotée 4521 à 4525, construite de 1902 à 1911 par Vulcan et Hanomag (pour le dernier exemplaire) pour le chemin de fer de l'île de Rügen :


(photos trouvées sur eBay.de)


PANIER

Cet artisan allemand, toujours en activité et aux origines assez anciennes (extrême fin des années 70 ?) a lui aussi produit à une époque indéterminée sa propre version de la Mallet "Tssd" du Wurttemberg. Parfois croisé au hasard des ventes sur eBay.de, le kit semble aussi beau que celui de Bemo mais entièrement (châssis + caisse) en conception photogravée.



J'ignore à quelle époque est sorti ce modèle chez cet artisan allemand, et aucun n° de référence n'était précisé dans l'annonce.



2 - les locomotives Mallet à l'échelle H0m (= écartement de 12 mm), par ordre alphabétique des fabricants :


BEMO

Dans sa gamme semi-artisanale "Metal Collection", la firme Bemo a reproduit les 3 types de Mallet naguère en usage sur les c.f. rhétiques (dont une en deux versions) : tous ces modèles ont été commercialisés exclusivement en "prêt à rouler" :


G2/2+2/2 (020-020T) (Maffei, 1891) de la série LD 6-7 puis RhB 21-22 : n° 22 "Albula", ref. 1293 112
Série limitée "Exclusive Metal Collection" de 1999 :



G2/2+2/3 (020-021T) (SLM, 1896) de la série RHB 23-24 : n°24 "Chiavenna", ref. 1293 124
Série limitée "Exclusive Metal Collection" de 2003 :

Remarque : Le chasse-neige dont est muni le modèle réduit est démontable, et il peut être remplacé par des conduits de frein (à fixer sur la traverse avant) + un attelage standard.


G2/3+2/2 (120+020T) (SLM, 1902) de la série RHB 25-32, n°25, état d'origine, ref. 1293 135
Nouveauté "Metal Collection" de 2009. Cette référence non estampillée "Exclusive" est restée quelques temps au catalogue "courant" :



G2/3+2/2 (120+020T) (SLM, 1902) de la série RHB 25-32, n°29, état modifié (caisses à eau ripées vers l'avant), ref. 1293 149
Série limitée "Exclusive Metal Collection" de 2009 :




FERRO-SUISSE

Cette firme helvétique (toujours existante, mais qui s'est "recentrée" sur le 0m) a proposé par le passé deux Mallet rhétiques en H0m, commercialisées en kit ou "prêtes-à-rouler". J'ignore leurs (éventuelles) références ainsi que dans quel ordre ces modèles sont sortis : la conception plus élaborées de la G2/3+2/2 n°23 (2 trucks moteurs, portillons d'abri ouvrants...) me laisse penser qu'elle peut-être suivi la G2/3+2/2 n°25, mais je suis preneur de toute information à ce sujet...

NB : toutes les images ci-dessous ont été trouvées sur le net (sites de vente).


G2/2+2/3 (020-021T) (SLM, 1896) de la série RHB 23-24 : n°23 "Maloja"
C'est un modèle très intéressant, puisque ne faisant pas double-emploi avec la "24" sortie chez Bemo :


Voici une vue du châssis de cette G2/2+2/3 : comme sur une vraie Mallet (et comme sa "cousine" de chez Bemo), les deux trucks sont entraînés par le moteur :



G2/3+2/2 (120+020T) (SLM, 1902) de la série RHB 25-32 : n°25, état d'origine
Il s'agit donc de la même machine, au même numéro, que l'un de celles aussi sorties chez Bemo :


La vue "de dessous" d'une de ces "25" montre clairement que seul le truck arrière est entraîné par le moteur : il m'a été confirmé par un ancien possesseur que cela conférait à cette machine une puissance de traction assez modeste :



On peut voir que les deux machines ci-dessus (qui sont a priori des modèles vendus "prêts-à-rouler" sous la marque Ferro-Suisse) arborent la classique livrée noire (présumée) du RhB, aussi retenue par Bemo. Mais le hasard des ventes sur internet fait parfois rencontrer des livrées plus "personnalisées" comme cette G2/3+2/2 n°25 dont les enveloppes de chaudière et/ou de cylindres évoquent une finition "bleuie". Celle illustrée ci-dessous semble être un (très beau !) montage "privé" :

Cette hypothèse de tôles "bleuies" a aussi été retenue par Lematec pour la chaudière de l'une de ses Mallet "Vivarais", comme on le verra plus loin.

Vue de dessous de la machine ci-dessus. On notera que les marquages bien lisibles sous le "truck" avant révèlent une construction sous-traitée au célèbre artisan japonais "Joe Works" :



Et, pour finir, l'illustration d'une version "kit" montrant bien la conception "tout laiton" (châssis ET caisse) de ces modèles :




GECOMODEL
Cet artisan français dont la production en H0m s'étale de 1979 au milieu des années 2000 environ (donc bien avant sa cessation d'activité pour une retraite bien méritée, en 2015) a successivement produit les modèles suivants :


030-030T (SLM 1901 à 1905) n°401 à 408 des CFD du Vivarais
Annoncée en 1981, cette machine fut la seconde locomotive à vapeur produite par l'artisan (la toute première ayant été la petite 030T "série 50" des Tramways de la Sarthe", de conception beaucoup plus simple et sortie en 1979). Ce modèle faisait à l'origine l'objet d'un ambitieux programme décliné sur pas moins de 9 références au total, en incluant les modèles de base et les options :

Extrait du catalogue 1982-83, avec le programme complet :


On notera que plusieurs de ces références concernaient des versions (caisse, châssis ou modèles complets) livrés montées, voire montées et peintes : cette proposition s'avéra si "chronophage" pour l'artisan qu'elle ne fut plus reconduite pour les productions suivantes. En 1986, alors que cette Mallet "Vivarais" était en voie d'épuisement, il n'apparaissait plus au tarif que la version "kit" et 2 options (intérieur d'abri et "pré-montage" des embiellages) seulement.

Extrait du tarif 1986 :


Le modèle réduit reproduisait l'aspect des machines après leur grande révision de l'immédiat après-guerre (sablière déplacée vers l'avant, soupapes à charge directe et, pour certaines d'entre-elle, hotte à charbon saillante à l'arrière de l'abri). Tous les numéros (401 à 408) ont été reproduits, ce qui en raison du numéro en relief - arboré sur leurs flancs par les machines réelles - induisait une photogravure spécifique de la caisse pour chaque numéro...

machine n°403 en version "vert CFV/post 1972", parue dans Loco-Revue n°473 (juillet-août 1985, page 593) :


machine n°404 en version "noir CFD", en visite sur mon réseau :



020-020T SACM "type V"
Ce modèle annoncé pour 1987 était aussi de conception photogravée (châssis + caisse) avec accessoires en laiton. Bénéficiant de l'expérience de la 030+030T "Vivarais", son montage mécanique est réputé moins ardu, et il fut proposé exclusivement en kit (avec motorisation Mabuchi ou Maxon, au choix) et des embiellages "pré-montés" en option.

Extrait du catalogue 1988 avec les références et... les prix d'époque, en francs français !


La particularité de cette Mallet "type V" est d'avoir été livrable en 3 versions qui, comme dans la réalité, partageaient la même base "mécanique". Certaines parties étant spécifiques à chaque version, l'acheteur devait indiquer son choix à la commande :

1 - version "Yverdon-Ste Croix" (3 exemplaires livrés à ce réseau suisse en 1893) puis "LEB" (réseau Lausanne-Echallens-Bercher, auxquelles elles furent cédées en 1921), d'une esthétique très semblable au type "Sud France" (soupapes à balancier, abri fermé "classique").
Photo parue dans Loco-Revue n°494 (juin 1987, page 507) :


2 - version "Sud France" (= chemins de fer de Provence), 8 exemplaires livrés en 1895 :
Photo collection privée R.A. :


3 - version "CFD Corse" avec son abri typique, largement ouvert sur l'arrière. Le modèle réduit correspond aux sous-séries de 1927 et 1930 (numéros disponibles dans le kit : 310 à 313). Mieux qu'une photo, ce petit film donne une idée de l'excellent fonctionnement mécanique que peut obtenir à partir de ce kit un amateur habile ! (collection et montage Alain D.) :



120-020T (SACM 1908) de la série 321 à 325 des CFD du Vivarais et de la Lozère
Ces machines initialement conçues pour le réseau du Vivarais furent surtout emblématiques du réseau de La Lozère, où l'essentiel de l'effectif (soit 4 des 5 exemplaires construits) se retrouva progressivement regroupé (seule la machine n°321 resta affectée au réseau du Vivarais, de sa livraison à sa réforme).

Description :
Ce modèle annoncé en 1991 bénéficiait lui aussi de l'expérience des productions précédentes au niveau de son châssis en conception photodécoupée, mais innovait avec une superstructure en métal blanc (caisse & chaudière) au lieu de laiton.

Extrait d'un catalogue des années 90, détaillant les références et options :


Les photos de cette ultime Mallet Gecomodel sont relativement rares sur internet (surtout montée et peinte) mais j'ai toutefois eu le plaisir d'en avoir une un jour en "visite" sur mon réseau !



Un projet resté inachevé : la 020+020T "Karlsruhe"...
Pour clore ce chapitre "Gecomodel", voici l'extrait d'un feuillet "nouveautés 1991" :


Cette Mallet de type "Heeresfeldbahnen/1918" dont la sortie était programmée en 1992 était évidemment supposée séduire les amateurs allemands, tout comme la petite 020T type "tramway" du "Mittelbadische Eisenbahn" (MEG) effectivement sortie à la même époque. Mais le projet, quoique bien avancé, resta sans suite en raison de... l'annonce du même modèle par la firme allemande Weinert (voir ce fabricant).



KEHI

Cet artisan allemand a commercialisé à partir de la fin des années 1990 une Mallet 020+020T des chemins de fer du Harz (type Jung de 1897 à 1901 ex "Nordhausen Wernigerode Eisenbahn") : ce modèle de conception artisanale en métal blanc a été proposé uniquement en "prêt-à-rouler" jusqu'à une époque récente, mais il semble que les derniers (?) exemplaires soient actuellement proposés en kit par l'artisan sur eBay.de... peut-être avant cessation d'activité.

Toutes les photos ci-dessous proviennent du fabricant (site internet ou annonces eBay). Les numéros de référence indiqués sont relevés dans un catalogue 1999-2000 et le supplément "nouveautés 2000" en ma possession.

Pour une présentation plus "didactique" les modèles sont présentés non par ordre de référence, mais par ordre chronologique :


ref. 2011 : locomotive n°11 (Jung, 1897) en livrée et immatriculation du "Nordhausen-Wernigerode-Eisenbahn" (NWE). La période évoquée est celle de l'entre-deux-guerres, car avant le début des années 1920 ces machines étaient dotées d'une chaudière de plus petit diamètre et moins haut-placée. La locomotive n°13 (Jung, 1898) est sortie dans la même version sous la ref. 2013 :



ref. 2020 : locomotive n° 99 5901 en livrée et marquages de la Deutsche Reischbahn. La période évoquée est celle de l'après-guerre :



ref. 2010 : locomotive n° 99 5903-2 en livrée et marquages de la Deutsche Reischbahn. La période évoquée est plus récente que la version précédente : à noter la ventilation ajoutée sur le toit de l'abri et l'immatriculation suivie d'un "suffixe" de contrôle. Sauf erreur de ma part, la locomotive n° 99 5902-4 est sortie dans la même version sous la ref. 2030 :




ref. 2113 : locomotive "n°13" (en réalité la 99-5903) en version verte/à filets et "rechampis" évoquant l'ancienne livrée du NWE. Cette livrée fut appliquée par la DR en 1974 à la machine n° 99 5903 pour célébrer les 75 ans des lignes du Harz, puis semble-t-il  à la machine n° 99 5901. La locomotive "n°11" a d'ailleurs été proposée dans la même version sous la ref. 2111 :

Cette livrée "historique" n'a pas perduré lors de la reprise du réseau du Harz  par la société privée "HSB" (Harzer Schmalspurbahnen), qui a réappliqué une livrée noire "style DR" à la 99 5901. La 99 5903, retirée du service (dans cette livrée ?) en 2000, est restée depuis cette époque en attente de réparation.


À noter qu'à l'époque où tous ces modèles étaient proposés en "prêt-à-rouler", il a existé (comme chez Weinert pour ses propres Mallet en H0m) pour certaines des ref. ci-dessus une  version "free-lance" à l'écartement H0e : auquel cas, la référence était suivie d'un suffixe "e".



LEMATEC

Cette firme a commercialisé en 2011 une série de 200 machines, réparties sur 11 types différents et basées sur les célèbres 030+030T SLM (série 401-408 de 1902-1905) et SACM (série 411-414 de 1932) du réseau CFD du Vivarais.

Toutes les photos ci-dessous ont été publiées sur le site internet Lematec en 2011 :


Machines SLM "version d'origine" (= avant modifications d'après la seconde guerre mondiale), en livrées et marquages CFD :

ref. 204/1 - locomotive n°401, noire, dite "époques I/II" (20 exemplaires produits) :


ref. 204/9 - locomotive n°405, noire/enveloppe de chaudière "acier bleui", dite "époques I/II"  (10 exemplaires produits) :

Remarque : cette version semble inspirée d'une photo ancienne (voir "Le réseau du Vivarais au temps des CFD, La Régordane/2011, page 189) où la 405, photographiée - en "Noir & Blanc" - au début du XXème siècle en gare de St Agrève, présente effectivement une enveloppe de chaudière curieusement claire et brillante : effet d'optique ou réalité ? en tout cas, cela a motivé cet original modèle au 1/87...


Machines SLM état "modifié après la seconde guerre mondiale", en livrée et marquages CFD :

ref. 204/7 - locomotive n°403, noire, dite "époque III" (15 exemplaires produits) :


ref. 204/5 - locomotive n°404, noire, dite "époque III" (20 exemplaires produits) :

Remarque : l'abri modifié (avec hotte à charbon saillante) concernait les machines 401, 404, 405 et 408.

ref. 204/10 - locomotive n°407, noire, avec chasse-neige, dite "époque III" (20 exemplaires produits) :


ref. 204/2 - locomotive n°403, verte, dite "époque IV/V" (20 exemplaires produits) :

Remarque : dans la réalité, cette livrée vert foncé a été appliquée sur la 403 en 1967 pour le tournage du film "Les Cracks" (donc extrême fin ep. III) : elle a roulé ainsi pour des trains spéciaux jusqu'à la fermeture du réseau CFD en 1968, puis pour le CFV jusqu'à la saison d'été 1972 incluse (donc tout début ep. IV). À partir de 1973 elle réapparaîtra dans une livrée touristique "vert clair/à filets" sensiblement différente. Comme le modèle réduit présente des dômes verts (ils seront repeints en noir à par le CFV vers 1970) et un marquage CFD sur sa traverse arrière, je l'ai classé à la suite de ses soeurs en version et marquage "CFD"...


Machines SACM, en livrées et marquages CFD :

ref. 204/8 - locomotive n°413, noire, dite "époque III" (20 exemplaires produits) :


ref. 204/6 - locomotive n°414, noire, dite "époque III" (20 exemplaires produits) :



Machines en livrée touristique CFV (époque CFTM) :

ref. 204/11 - locomotive SLM n°404, rouge, dite "époque IV/V (15 exemplaires produits) :

Remarque : dans la réalité, cette livrée rouge vif/à filets a été appliquée à partir de 1975 (lors des saisons 1970 à 1974, la 404 arborait une livrée d'un rouge sensiblement plus sombre et sans filets).

ref. 204/3 - locomotive SACM n°413, rouge, dite "époque IV/V (20 exemplaires produits) :

Remarque : cette livrée rouge/à filets est celle que la 413 arborait lors de sa remise en service en 1986. Elle retrouvera une livrée noire à l'occasion d'un tournage de film au début des années 2000.


ref. 204/4 - locomotive n°414, brune, dite "époque IV/V" (20 exemplaires produits) :

Remarque : cette livrée marron/à filets fut appliquée  à la 414 lors de sa remise en service par le CFV en 1972.


METALKIT

Cet artisan portugais manifestement disparu et à la production confidentielle semble avoir été l'auteur d'au moins une Mallet d'origine allemande des CP (= voies métriques du Portugal) de type 120+030T Henschel & Sohn. Ce type de machine est bien connu des amateurs de voie métrique, ne serait-ce que grâce aux deux exemplaires préservé par "La Traction" (en Suisse, machine E206) et le GECP (en France, machine E211).

J'ai découvert l'existence du modèle réduit par hasard (avec d'autres machines en H0m du même artisan) sur cette galerie d'amateur "Phohobucket" : "lien"

Voici la 120+030T en question, qui est manifestement un magnifique modèle !



La même galerie laisse aussi apercevoir une autre Mallet portugiaise en H0m, de type 020+020T. J'ignore toutefois s'il s'agit d'une production "Metalkit" ou d'une réalisation intégrale, et je suis preneur de toute information à ce sujet...




TRAINS D'ANTAN

Alors que nous écrivons ces lignes (juin 2017) ce dynamique artisan français vient tout juste de commercialiser le kit d'une imposante 030+030T (Piguet, 1914) du Réseau Breton. La conception du modèle fait très largement appel au maillechort photogravé, il est exclusivement commercialisé en kit (photo : Cyril Ducrocq) :





WEINERT

Cette firme allemande spécialisée dans les beaux kits en H0 possède aussi une intéressante gamme en H0m (et H0e), parmi lesquels deux types de Mallet. Les kits Weinert, à caisse en métal blanc + détaillage en laiton & bronze, ont la particularité d'être livrés avec un châssis métal "prêt-à-rouler", sur lequel l'acquéreur doit toutefois procéder lui-même à l'assemblage puis la pose des embiellages.

On notera aussi que, tout comme Kehi, WEINERT propose des versions "free-lance" en H0e de modèles en H0m, dont les références sont indiquées entre parenthèses ci-après.


MALLET JUNG/GÜSTROW 1897-1901 ex NWE 11 à 22 puis DR 99 5901 à 99 5905
Il s'agit du même type de machine que celui proposé par KEHI, mais dans une exécution beaucoup plus fine :


Ref. 6266/Mashima ou 6267/Faulhaber (et 6066/6067 en H0e), machines dotées du frein à vide.
Ce kit permet de réaliser ces machines dans les versions NWE à partir du début des années 20 (époque où elle reçurent une chaudière de plus fort diamètre et plus haut-placée) à la période DR (= à partir de 1949) jusqu'au début des années 90, époque à partir de laquelle les trois machines encore en service ont reçu le frein à air.
Toutes images : site de l'artisan "Melzer Modellbau"

Montage en version "NWE 11" (= époque avant-guerre) :


Montage en version "DR 99 5902-4" (= années 1970 à 80) :




Ref. : 6233/Mashima ou 6234/Faulhaber (et 6033/6034 en H0e), machines dotées du frein à air.
Ce kit permet de réaliser les machines 99 5901 et 99 5902 actuellement dévolues par le HSB (= "Harzer Schmalspurbahnen") à la traction de train spéciaux :

Montage en version "HSB 99 5902", livrée verte actuelle :

On remarque, à l'avant de la caisse à eau côté droit, la porte de visite donnant accès au "compartiment" où est dissimulée la pompe du frein à air.


MALLET 020+020T de la "MASCHINENFABRIK KARLSRUHE"
Reproduction d'une machine construite à 7 exemplaires en 1918 pour les "Heeresfeldbahnen", qui les destinait au réseau (occupé) de la Woëvre : restées en Allemagne en raison de l'armistice, elles furent réparties à raison d'un exemplaire sur le "Nordhausen-Wernigerode-Eisenbahn", trois sur le "Ruhr-Lippe-Eisenbahn", deux sur le "Kleinbahn Happe-Voerde-Breckerfeld" et une sur le "Nebenbahn Zell-Todtnau".

À noter que sur ce modèle réduit, le "truck" avant n'est pas réellement articulé : la machine est donc conçue mécaniquement comme une "040T".


MALLET KARLSRUHE "MODERNISÉE"

Ref. 6213/Mabuchi ou 100106/Faulhaber (et 6013/100105 en H0e) : Locomotive n° 99 5906 des Chemins de fer du Harz.
Ce kit permet la réalisation de la machine du parc des c.f. du Harz dans sa version "modernisée" d'après-guerre (caisses à eau rallongées et de construction soudée, en particulier), et telle qu'elle se présente encore de nos jours.

Montage en version "DR 99 5906-5" (= années 1970 à 80)

Ce magnifique montage de qualité professionnelle (auquel ne manquent même pas les fils électriques d'alimentation des fanaux !) a été visible un temps sur le site de l'artisan "Modellbau-Manufaktur-Crottendorf"


MALLET KARLSRUHE "ÉTAT D'ORIGINE"

Ref. 6253/Mabuchi ou 6254/Faulhaber (et 6053/6054 en H0e) : Ce kit permet la réalisation de diverses versions anciennes, notamment dotées des caisses à eau rivetées d'origine.

Toutes images : catalogue Weinert

Montage en version "NWE 41" (= Nordhausen-Wernigerode-Eisenbahn, époque "entre deux guerres"). C'est la future 99 5906-4 de la DR, et actuellement des HSB :


Montage en version "Zell-Todtnau, n°105". La machine réelle est actuellement préservée par le Blonay-Chamby en Suisse :


Montage en version "Ruhr-Lippe-Eisenbahn", n°10 :


Montage en version "Euskirchener Kreisbahn" (EKB), n°7sm :


Le catalogue Weinert ne donne malheureusement pas d'image pour la version "Haspe-Voerde-Berkenfeld", aussi réalisable avec le kit.


WESTMODEL

Cet artisan allemand a commercialisé une imposante 030+030T (Henschel & Sohn, 1917) de la série HK 11 à 30 des "Heeresfeldbahnen" de la première guerre mondiale, dont une dizaine d'exemplaires auraient été présentes en France pendant le conflit... et même après pour une à trois d'entre d'elles, les autres ayant connu des destinations très diverses  :



Je ne connais ce modèle en H0m que pour l'avoir aperçu une première fois dans une exposition en Allemagne, puis croisé sur eBay.de (d'où vient l'illustration ci-dessus) : j'ignore donc son année et sa référence. Le modèle réduit est en livrée de la DRG et porte l'immatriculation 99 201, qui est celle de la seule machine (ex HK 21) qui fut remise en service (ligne Eichstätt-Kinding) en Allemagne après le conflit, et réformée en 1934.


Dernière édition par malletslm le Sam 17 Juin - 20:23, édité 6 fois
avatar
malletslm

Messages : 3
Date d'inscription : 11/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum