Trix d'hier et d'aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trix d'hier et d'aujourd'hui

Message  stef le Ven 2 Mar - 18:38

Trix s'essaya au marché français avec des voitures à bogies très jouet. Il revint avec la francisation d'une 040T allemande. Repris par Märklin, il n'a plus de modèles propres en H.O. tout est du Märklin 2 rails remplaçant la marque Hamo.

Catalogue => Trix
Anciens catalogues Trix : 1935 à 2007

040T décoration SNCF :



Dernière édition par stef le Mar 2 Avr - 14:13, édité 3 fois
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trix d'hier et d'aujourd'hui

Message  LG_trois_rails le Lun 5 Mar - 21:45

Bonsoir,

Une petite précision tout de même : autant les modèles Trix étaient - avant la reprise par Märklin - parfois un peu grossiers, autant il y a eu quelques modèles superbements réussis, je pense en particulier aux voitures Teck Ciwl, qui ont été revendues il y a très peu par Märklin, sans grande modifications (sauf peut-être dans la couleur du plastique) !

Louis

LG_trois_rails

Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Trix et le marché français

Message  stef le Mar 2 Avr - 14:17

La marque est injustement méconnue en France ; mais elle y est pour quelque chose : pratiquement aucun matériel français ; tout au plus une BR 18 manquant de finesse, repeinte en gris je crois. En l'absence de représentation, je n'en n'ai vu que chez Clarel. La 040T photographiée est tombée 2 fois en panne, n'ayant que très peu roulé. La conception de la prise de courant sur le boudin du premier essieu ne donne pas trop confiance.
Le lien avec les catalogues va vous ravir, mais entreprendre un historique de la marque est un challenge impossible en France.
Nous devrions retrouver dans ce site les voitures SNCF d'avant guerre à très faible diffusion, putôt à l'échelle TT. Elles n'ont rien de modélisme, et les peintures sont généralement en mauvais état.

Stef
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Trix 150 Z SNCF ref 23783 Du pur Märklin

Message  stef le Mer 10 Avr - 22:33

En 1938, la DRG reçu les premières 150 BR 50, issues des BR 44, mais mois lourdes, à simple expansion à 2 cylindres. A la fin des hostilités 33 restèrent en France, ou la SNCF les récupéra en laissant le numéro de la DRG. Elles furent affectées en Alsace jusqu’en 1956 comme prises de guerre et jamais incluses dans le parc SNCF. De par leur origine elles ne furent jamais populaires parmi les cheminots qui leur attribuèrent peu de soins.

Wikipedia 150 Z

Il s’agit d’un modèle classique de Märklin, mais pour une fois (enfin) noir, presque un peu trop brillant.

C'est encore la technique des années 50 avec le châssis articulé qui a fait ses preuves. Le détaillage a par contre été modernisé rendant cette machine sympathique cette machine réservées aux charges ingrates lors de son service. Marklin a eu le bon goût le lui laisser les déflecteurs Wagner et non les suspendus Witte trop germaniques.




Il est dommage qu'une aussi belle brochette de tuyaux de sablières s'accroche sous la chaudière au lieu de descendre vers les roues. Le vide entre chaudière et tablier ne devrait pas être.





Stef


Dernière édition par stef le Jeu 11 Avr - 16:38, édité 1 fois
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

150 Y du déjà vu, mais attachant

Message  stef le Mer 10 Avr - 22:43

Conçues à l'économie comme machines de guerre, elles en gardèrent certaines spécificités :
- construction soudée,
- pas de matériaux nobles (bronze, cuivre)
- cabine fermée.
- tender en forme de demie rond, qui permet d'éliminer le châssis et ainsi augmenter la quantité d'eau emportée (tender dit baignoire).
La quantité de machines produites est d'environ 6 000 unités. Le nombre est très difficile à vérifier, certaines machines ont été abimées par les bombardements et déclarées détruites. Cependant certaines ont pu être réparées. La guerre terminée la construction continua jusque vers 1951 en particulier dans l'usine Floridsdorf au Sud de Wien, qui fut la seule à ne pas être bombardée.

Wikipedia 150 Y

Bien que machines de guerre, ces machines restèrent dans certains pays jusqu'à la fin de la vapeur.
Actuellement une douzaine est en état dont la CFL 5519 qui vient 1 fois par an en France, ou l'ex ÖBB du VVT en Suisse.




La production Märklin n'est guerre que la politique du pot de peinture sur un modèle bien connu et apprécié. Toutefois la SNCF dans le capital des CFL, les ingénieurs français firent équiper certaines machines d'un réchauffeur ACFI








Quelle finesse pour les inscriptions ! Même si la tentation est grande d'apposer une plaque SNCF, il faudrait repeindre toute la machine, ce qui serait un massacre.


Dommage que les tuyaux de sablière soient repliés sous la chaudière au lieu de descendre au moins au niveau des roues. Les petits points blancs sont issus du matériau (non tissé) recouvrant la machine. Ils ont une forte électricité statique, leur nettoyage demande un petit moment.


Coté "SNCF", l'ACFI n'est pas monté assez à plat d'où un tuyau baladeur. Ce sera à réparer.

Stef
avatar
stef

Messages : 762
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trix d'hier et d'aujourd'hui

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum