TAB - Gérard Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TAB - Gérard Paris

Message  stef le Mer 29 Fév - 17:36




La société fut créée par monsieur Gérard père au lendemain de la guerre. la signification de TAB était trains avions bateau. Cette dénomination explique que les modèles de débuts furent d'une diffusion tout à fait confidentielle. L'essor vient avec la 030T puis les CC 7100 ; les X 3800 et 141 R 1330 pour RMA. A partir de 1972 Monsieur Gérard fils se concentra sur les CC 6500 puis 21000 et enfin 72 000.
Il y eut 3 générations de châssis. La première avait le moteur sur le bogie d'où cette largeur un peu forte. Une partie de la fabrication était équipée de moteurs 20 volts. Ensuite vint la version avec moteur central sur le châssis avec 1 bogie moteur. La dernière série avec les 2 bogies moteurs ne répondit pas aux attentes.
Suite au décès de Monsieur Gérard, la production s'arrêta en 2005. Sa fille Maryse qui faisait la décoration voulu reprendre l'entreprise mais hélas elle ne put trouver un terrain d'entente avec ses frères.

Site officiel de la marque => TAB

Lien => Trains Tab
Lien => FRtrains


Ces liens ne sont actifs que si vous êtes connecté au site


Témoins des premières fabrications faites en régule il y eut la 2D2 Etat et 2 machines à vapeur.









Une autre hélas (mal) repeinte :



Les modèles de diffusion commencèrent avec la 030TB, issues de machines PLM avec tender. En zamak, la peinture a résisté au temps.








sur la boite d'origine




030T Etat, bi-colore






La rarissime 241 A






La même débarrassée d'une couche de peinture ancienne :










La 2D2 9100 fut la première machine de "grande diffusion"diffusion.






Il existe quelques différences entre les 2 maquettes. La barre de tamponnement peinte totalement ou partiellement rouge, les mains montoirs sont en laiton ou nickel, plus fines ; c'est difficile d'affirmer sans connaitre l'éclairage, mais les tons de vert semblent différents.

Première de toutes les CC, la CC 7121 en bronze ; hélas les peintures de cette époque n'avaient pas une très bonne tenue dans le temps :






Poursuivant son développement Monsieur Gérard passa au zamak, profitant du record de vitesse pour immatriculer son modèle 7107



Avec la mise sous caténaires de la ligne de la Maurienne, les CC vertes perdirent leur couleur pour prendre la livrée grise et rouge standard (6544).

Le virage de monsieur Gérard de la production artisanale à la production de masse, se fit sur la 050 TQ. D'abord en bronze, elle fut fabriquée en plastique. Elle ne témoigne pas d'une grande finesse. Cet exemplaire a été acheté chez "Tous les Trains" rue de Lyon, qui en avait commandé un lot sans boite.






Production d'origine version plastique en noir :




Un accord avec RMA débouché sur la production d'un BB 66000. Curieusement le châssis n'est pas peint, la plaque d'immatriculation serait à moderniser.








Exemplaire avec châssis peint mais pas les bogies.


De ce succès la coopération déboucha sur la 141 R 1330, machine fuel roues boxpok, en noir ou en vert. Monsieur Gérard en commercialisa aussi à son propre compte, RMA n'ayant pas pris toutes les machines fabriquées.









Les injecteur n'étaient pas de première finesse, mais cela leur donnait de la solidité.








La 141 R 1330 face à ses rivales :

1330 / 205 Tab toutes deux



Ce qui frappe c'est la grande différence de l'embiellage

Pour financer les outillages des CC 6500, monsieur Gérard fit une petite série de la 141 R 1083.




Pour finir en beauté les mikado une 141 R charbon, roues à rayon n° 205 ou 420 au choix fut produite. Cette fois l'emballage est en bois avec un cachet à la cire. De cette machine furent extrapolées 2 machines aux fuel réservées aux initiés.







Gros plan sur l'embiellage radicalement différent de la série :



Face à face avec la 141 R 1171 de H.J. production actuelle.



maintenant face à la 141 R 1244 Lemaco :



Un autorail 300 CV fut fabriqué en collaboration avec RMA. Seule la motorisation était TAB. voir à RMA.


A la demande de la société Alsthom monsieur Gérard produit la réplique miniature de locomotives de la firme vendues à l'URSS et la Chine. Les blocs moteurs provenaient des CC 7100, mais avec une chaine de pignons plastique apportant un remarquable silence de fonctionnement. Monsieur Lavigne approvisionna pour RMA 50 machines de chaque. Les machines achetées par Alsthom furent données à des clients. Il n'est donc pas surprenant qu'un exemplaire fut proposé à la vente depuis la Russie.


















CC russe








Autre modèles produits, non illustrés :
141 P
242 PLM
030 Boër
141 R 875
141 R 1145
BB 101 Etat
030 DA


Dernière édition par stef le Mar 14 Mar - 13:56, édité 23 fois
avatar
stef

Messages : 765
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: TAB - Gérard Paris

Message  Invité le Mer 12 Sep - 20:42



de retour de vacances avec dans les valises une cc7107

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum