Autres grues : Batignolles et Sotteville, Electro Entreprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autres grues : Batignolles et Sotteville, Electro Entreprise

Message  stef le Ven 13 Avr - 20:01

C'est dans le catalogue 1959 que VB dévoila une merveille du genre par sa finesse jamais égalée grace à l'usage de profilés laiton soudés (1)

Deux versions sont connues châssis à angles vifs et angles coupés pour la grue 60 bis dite Sotteville, mais "super détails" sur le tarif  :





Hélas la cabine était collée, ce qui rendait tout passage en courbe quasi impossible. Elles étaient destinées à faire de la figuration.



Dos à dos les différences sont flagrantes, outre les pans coupés ou non, une est plus haute que l'autre à cause d'une couronne dentée censée permettre le pivotement de la gure, en réalité un engrenage de machine VB.




Châssis sans plaque de rivets


Une variante existait avec des rivets jaunes sur la flèche :



Une autre variante, avec cabine décentrée et débordante sur l'arrière, pas de rivets peints sur la flèche.








Une était tenue en réserve au dépôt de Saintes au début des années 90.



La grue Batignolles est un peu plus ancienne. C'était la référence 60



Ces deux modèles étaient vendus sans wagons d'accompagnement.

Une autre grue sûrement moins authentique, celle de la rame Electro Entreprise. Le châssis à 3 essieux de la grue était réalisé avec des bogies de 060 DB.





lien sur ce site : Electro entreprise

(1) RMCF a réalisé une grue de dépôt à charbon. La flèche aurait été plus fine que la VB, mais c'était à partir de plaques de laiton gravé. J'en ai beaucoup bavé pour arriver à plier 15 cm de laiton en forme de cornière de manière parfaitement régulière. Elle est en photo sur ce site :
RMCF
avatar
stef

Messages : 765
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Grue Caillard et grue VB à coins carrés

Message  mfjm le Jeu 9 Mar - 13:04

La grue VB (photo n°1) à coins carrés est la plus fidèle à son modèle. Comparée au modèle réel, sa flèche est plus longue en pointe de 10mm, que celle des modèles à extrémités biseautées (photo 6 et 7).
Le centre de rotation devrait être au milieu du châssis et légèrement en arrière du bout de cabine (le poids de cabine, chaudière et mécanismes cachés) sont un contre poids d'équilibre de la flèche (la photo N°7 est la plus juste à cet égard).
Une comparaison d'un diagramme (LR 722, p22 et 23) et ma grue permet de situer les défauts principaux. La flèche est positionnée au droit des lignes verticales repère des principaux points, J'ai ensuite déplacé graphiquement le châssis pour centrer sa rotation (bout de tampon visible avant déplacement).



La flèche a des croix rouges à la verticale des articulations du diagramme. Globalement, elle manque juste de finesse des profils, surtout en extrémité, les crochets sont en bonne place!
La cabine a une hauteur très correcte, son carrossage est plus court, sans fenêtres, la porte est décalée en hauteur. S'agit-il d'un modèle antérieur aux références du diagramme (grue diesel) et VB vapeur ?
Le châssis lui même est de longueur un peu supérieure et beaucoup trop haut (les rails sous grue devraient être au niveau de la ligne rouge). Les tampons ne sont pas à la bonne place : ils sont en bout d'un caisson DEMONTABLE porte traverses de tampons remonté pour l'acheminement (la cabine qui dépasse le châssis est ainsi protégée).
Plus étroit que le châssis, ce caisson a une forme trapézoïdale : c'est cette forme qui a dû inspirer le châssis à extrémités biseautées considérablement raccourci visuellement puisque non rallongé pour ce caisson trapézoïdal !
Les flancs du châssis ne représentent pas les bouts des trois groupes de 2 poutres coulissantes de stabilisation à déployer en position d'intervention : un à chaque bout sous le châssis et un entre les bogies avec renforts triangulaires,

Voilà le résultat d'interprétations TRES APPROXIMATIVES et variables selon les séries !!!

Ne possédant aucune photo ou diagramme de l'état avant guerre, mais en analysant bien la technique de mise en oeuvre, il apparaît que :
1/ Les traverses de tamponnement démontables permettent de travailler au plus près du châssis, donc de gagner en charge autorisée aux crochet principal et secondaire de bout de flèche (probablement d'origine).
2/ Les poutres coulissantes déployées en milieu de châssis paraissent les plus anciennes, mais défauts de stabilité à 30-60° de rotation.
3/ suite à des accidents (basculement) deux poutres à chaque bout du châssis ont été rajoutées pour établir un quadrilatère de stabilité plus grand (caissons soudés en bout de châssis et non rivetés, donc correctif après guerre).
Quelle photo a inspiré ce modèle ????

La grue Batignolles est correctement centrée.
On trouve le même défaut de position du centre de rotation sur la grue EE dont la cabine peut pivoter si la vis non centrée sur le châssis n'est pas trop serrée !

mfjm

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum